Que servir avec un whisky ? Nos dix meilleurs accords mets-whiskys français

Table des matières

L’affinité du whisky avec la cuisine n’est plus un secret. Bien que forte, cette boisson peut être dosée avec une grande variété d’aliments selon ses accents de bois, de tourbe, d’épices, de fruits secs ou de caramel. Le plus souvent, les whiskies français à un seul malt, parfois bio, ont un style nuancé qui crée des harmonies gustatives sophistiquées, dans l’harmonie du clavecin, c’est-à-dire à la française. Très attachés à la région d’origine, ils revivent facilement les plats de leur région. En voici dix, avec des accords tantôt classiques, tantôt inattendus qui nous ont inspirés.

  • 1. Distillerie de Paris – whisky de maïs 
  • Paris 
  • 50 cl – 43% alc / vol
  • Tarif : 69 €

Au cœur du Faubourg Saint-Denis, la seule distillerie parisienne produit des whiskies fins et réputés en éditions limitées. Dans ce maïs monograin 100 % français, vieilli pendant trois ans en fûts de chêne français légèrement torréfiés, les notes de céréales et de foin ressortent fortement, nécessitant des viandes blanches grillées : escalope de veau aux crevettes, veau presque rôti, poulet rôti au risotto à la polenta ou safran.

  • Disponible en ligne sur destilleriedeparis.com
  • 2. Ergaster – Single Malt Nature
  • Hauts-de-France
  • 50 cl – 47,1% alc /
  • Tarif : 72 €

Hervé Grangeon, maître de distillerie du Pays des Sources, découpe avec soin et dévotion ses morceaux de single malt certifiés biologiques. Sa cuvée Nature, élevée en fûts de cognac et de Pineau des Charentes, présente des accents fruités, gras et riches rappelant la muscade et la blette. Sans effort d’imagination, du fait de cette rondeur, on imagine un foie gras aux raisins frais (frit ou en terrine), une caille aux raisins secs ou un gâteau aux fruits confits.

  • Disponible en ligne sur destillerie-ergaster.plugwine.com
  • 3. Distillerie Menhirs – Eddu Silver 
  • IGP Whisky de Bretagne 
  • 70 cl – 43% alc / 
  • Tarif : 44 €
À Lire  Manque de moutarde : comment la remplacer ?

En 2002, cette distillerie du Finistère redécouvre le whisky à la bretonne : la série Eddu est élaborée exclusivement à partir de sarrasin. Voici donc du pur pain de sarrasin (malt et cru) vieilli en fûts de cognac, que l’on associera à une bonne galette de sarrasin karstique (croustillante) au caramel au beurre salé et pommes fraîches ou peut-être boudin noir. des pommes ou des fromages bien faits (Nantes curé, Morbier…).

  • Disponible sur www.distillerie.bzh
  • 4. Distillerie Menhirs – Ed Gwenn & # xD;
  • IGP Whisky de Bretagne 
  • 70 cl – 45% alc / Tarif : 59 €

Le seul whisky d’orge de cette distillerie spécialisée dans le sarrasin, Ed Gwenn, dont le nom signifie « grains blancs », est une boisson d’une grande originalité. Il joue sur le fruit, le bonbon, le fruit rouge, avec une pointe de confit et d’exotisme. Franchement, si vous nous disiez qu’un jour nous recommanderions une tarte aux fraises ou aux framboises avec du whisky ou tout autre dessert à base de ces fraises, nous en douterions. Et encore …

  • Disponible sur www.distillerie.bzh
  • 5. Maison Alfred Giraud – HarmonieCognac
  • 70 kl – 46,1 % alc/vol 
  • Prix ​​: 155 €

Quels sont les meilleurs whisky pas cher ?

Quels sont les meilleurs whisky pas cher ?

Cette maison d’excellence sait apporter au whisky le respect et le dévouement qu’elle porte également à ses cognacs. Complexes et sophistiqués, leurs whiskies nous semblent majoritairement gastronomiques. Pendant ses trois années (les deux autres sont Héritage et Voyage) Harmonie fait appel à des crustacés nobles et des crabes. Gaëtan Mariolle, le mixeur principal, nous chuchote à l’oreille un accord gourmand : le risotto d’orge. Sans hésiter, ajoutez un peu de langueur frite.

  • Disponible en ligne sur alfred-giraud.cognatheque.com
  • 6. Domaine des Hautes Glaces – Confluens Single Cask Bio
  • 70 cl – 55% alc /
  • Prix ​​: 154 €
  • Nous voici dans les Alpes, entre Vercors et Ecrins. Pour Frédéric Revola, le whisky est un sacerdoce : bio, local, conditionné, fabriqué à partir de céréales locales. Cette exigence de pureté se ressent dans tous les vins de sa palette. Nous avons choisi son plat Confluens bio autonome pour ses délicieuses notes de coing, de cacao et d’épices qui inspirent des accords de noisettes, d’amandes et de pralines. Pensez à la truite aux amandes, aux teckels, à l’orme de Paris ou encore aux callis.
  • Disponible en ligne sur Hautesglaces.com
À Lire  Ma question va vous paraître un peu idiote, mais faut-il toujours cuisiner des escargots en coquille ?

7. Distillerie du Breuil – Le Breuil Sherry oloroso single malt

Comment boire du whisky sec ?

Partager :
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
On en parle
Derniers articles